10 conseils pour réussir ses vacances en voilier

Sep 4, 2022Non classifié(e)0 commentaires

1. La bonne destination à la bonne période

Quand partir et où ? En fonction des dates et de la période de vos vacances il est essentiel de choisir une destination où les conditions de navigation seront idéales. D’une manière générale, privilégiez les côtes Atlantiques et Européennes pour la saison d’été et les destinations plus exotiques dans les Caraïbes pour la saison d’hiver. Jugez aussi vos capacités à naviguer dans certaines zones, par exemple la Bretagne est une zone de navigation plus complexe avec des marées et des zones avec des rochers. En revanche, les Caraïbes offrent généralement de belles conditions où il est facile de mouiller son bateau avec une mer plus calme.

Quelques idées de destinations pour naviguer en hiver :

– Les Antilles

– La Thaïlande et ses îles

– Les Seychelles

– Les îles vierges britanniques

– Belize

Quelques idées de destinations pour naviguer en été :

– La Croatie

– La Côte Atlantique Française

– La Grèce et ses îles

– L’Italie

– La Turquie

– Les Baléares

– La Polynésie

Le choix de votre destination déterminera en partie le choix de votre embarcation. En fonction de votre programme de navigation et de votre destination les conditions de navigation sont différentes et plus ou moins adaptées à certains types de bateaux.

2. Louer le bateau le plus adapté

Vous êtes nombreux et à la recherche de confort ? Optez pour le catamaran.

En effet, les catamarans sont de véritables maisons sur l’eau. Avec des espaces très spacieux, vous trouverez les cabines dans chaque flotteur du bateau et un large espace de vie avec cuisine au centre du bateau. Le trampoline à l’avant est également idéal pour se détendre et profiter du soleil. C’est aussi le bateau idéal si vous naviguez avec des enfants puisqu’il ne gîte pas et reste donc parfaitement stable. Avec son faible tirant d’eau vous pourrez vous rapprocher facilement des côtes, c’est donc le bateau idéal pour partir naviguer dans les Antilles ou en Grèce. Grâce à son propulseur d’étrave vous pourrez facilement le manœuvrer même dans les ports. La nuit à quai sera légèrement plus chère pour les catamarans.

Vous recherchez des sensations et de la réactivité ? Optez pour le voilier. Comme les voiliers sont plus réactifs, ils sont également beaucoup plus agréables à barrer. Les sensations de vitesse seront également plus importantes grâce à la gîte du bateau avec la force du vent sur les voiles. La forme de la coque vous permettra également de mieux remonter au vent pour atteindre votre destination de façon plus directe. En revanche, l’espace à bord est plus limité et le pont offre un espace de vie réduit.

3. Vérifier toutes les formalités administratives avant d’embarquer

Que vous naviguiez en France ou à l’étranger, il existe des réglementations spécifiques à la navigation qu’il faudra prendre en compte. Voici une liste des principaux points à vérifier avant votre départ :

– Les conditions d’entrée dans le pays

– La réglementation locale spécifique

– Les zones interdites à la navigation

– Les certifications et permis spéciaux exigés

– La réglementation en fonction du pavillon de votre bateau

4. Préparer votre itinéraire à l’avance

Travailler en amont ses escales, voilà la clé de la réussite ! Renseignez-vous sur les lieux que vous souhaitez visiter et établissez un programme de navigation. Planifiez vos navigations en fonction des plages, des restaurants locaux et des criques où vous souhaitez vous rendre.

Le choix de la route se fera en fonction de la direction du vent et des lieux que vous souhaitez visiter. Généralement, il est idéal de naviguer avec du vent de travers pour faire une route directe et optimiser votre vitesse. Mais si vous avez besoin de remonter au vent pendant votre itinéraire, il est préférable de le faire dès le départ pour ensuite redescendre au vent de travers ou au grand largue. Généralement, vous réaliserez une boucle pour revenir à votre port de départ. Par jour, il est recommandé de prévoir une distance à parcourir de 15/20 miles, 50 miles maximum. La distance parcourue dépend également de la vitesse de votre bateau, pour un bateau de croisière comptez une vitesse moyenne entre 3 nœuds et 6 nœuds. Si vous le souhaitez, vous pouvez également naviguer de nuit pour découvrir un nouveau mouillage chaque jour.

En plus du logiciel de navigation et des cartes intégrées dans votre GPS, il est recommandé de préparer sa route en évaluant les dangers, les bouées et les phares. Il faudra comprendre les phénomènes météo locaux ainsi que les zones de courant et prévoir des mouillages de replis protégés du vent et des vagues en fonction du mauvais temps. Étudier le bloc marine, est une excellente initiative, surtout quand vous louez un bateau à l’étranger loin de votre zone de navigation habituelle.

5. Calculer et maîtriser son budget

Il existe beaucoup de façons de parcourir le monde mais embarquer à bord d’un bateau est sans doute, la plus belle manière de voyager. Mais ces vacances ont un coût qu’il est important d’anticiper avant le départ.

Aujourd’hui, grâce à la location de bateau vous n’avez plus besoin d’être propriétaire de votre bateau. Bien sûr, le budget par personne sera très dépendant de votre destination et du type de bateau choisi et de la durée de vos vacances.

Mais voici un budget moyen pour une croisière de 7 jours :

La location du bateau : Entre 2 000 € et 4 000 €

Les billets d’avion : Entre 300 € et 500 €

L’avitaillement : 15 €/20 € par jour/ personne

Les nuits au port : 30 €/ nuit

À cela, vous pourrez bien évidemment rajouter des prestations comme la location d’un bateau avec un skipper qui représente un coût additionnel de 200 € par jour.

Pour une semaine avec 6 personnes vous devez donc compter un budget compris entre 800 € et 1 500 € par personne.

Astuce : Une fois sur place, mettez en place une caisse de bord pour que chacun participe aux frais quotidiens du bateau.

6. Constituer son équipage

Si vous êtes un jeune capitaine, ou qu’il s’agit de votre première croisière, embarquez avec vous si possible un second skipper et essayez de partir avec un équipage déjà un minimum aguerri à la navigation.

Avant votre départ, pensez également à bien briefer votre équipage sur les principales règles à bord et les grands principes de sécurité. Cette étape est indispensable pour le bon déroulement de la croisière. Proposez également une petite formation à l’équipage, pour vous décharger d’une partie des tâches de navigation.

À bord, vous serez un véritable Capitaine pour l’équipage, vous êtes donc garant de la bonne entente à bord. Pour cela, n’hésitez pas à attribuer des tâches à chacun et à établir des plannings. En fonction des compétences de vos équipiers, vous pourrez même définir des rôles.

7. Embarquer avec le bon équipement

À chaque vacances, ses indispensables et en mer il existe beaucoup d’indispensables pour s’assurer un séjour en sécurité et dans les meilleures conditions.

Pensez avant tout aux équipements de sécurité adaptés à chaque membre d’équipage avec notamment des équipements spéciaux pour les plus jeunes. Si votre équipage n’est pas amariné, anticipez également les problèmes de mal de mer avec des médicaments dédiés.

Pour les équipements personnels, la liste est longue mais pensez avant tout à prendre du chaud et du froid. En effet, même si les conditions météo s’annoncent idéales, la température ressentie sur l’eau peut être différente et les conditions météo peuvent s’avérer très changeantes. La protection solaire est également à ne pas négliger pour éviter brûlures et insolations (casquettes, solaires, protection UV et crème solaire).

Astuce : Prenez des chaussures adaptées pour ne pas glisser sur le pont et un sac souple étanche de voyage pour prendre le moins de place possible dans le bateau.

8. Assurer un bon approvisionnement

Réussir l’avitaillement de sa croisière, c’est bien estimer les quantités mais surtout ne rien oublier. En effet, lorsque vous partez en croisière vous pouvez parfois ne plus revenir à terre pendant plusieurs jours. Il faut donc prévoir de quoi répondre à vos besoins et à celui de votre équipage.

Voici la liste des quelques indispensables :

– Carburant pour votre bateau et eau pour usage commun

– 2 l d’eau/ personne et par jour

– Des aliments frais

– Des aliments non périssables faciles à conserver

N’oubliez pas qu’une fois en mer, vos réserves d’eau et d’énergie sont limitées. Par exemple pour les douches, invitez les membres de l’équipage à sauter dans l’eau puis à se rincer sommairement sur le pont du bateau. Pour la consommation d’électricité, pensez aux batteries externes mais également à faire tourner le moteur 1 h par jour pour recharger les batteries.

Astuce : Stockez vos fruits et légumes dans un filet suspendu pour améliorer leur conservation.

9. Bien réaliser le check-in de son bateau

Si vous louez un voilier, vous allez réaliser avant de prendre la mer un check-in avec le loueur. L’objectif est de réaliser les formalités administratives mais aussi de présenter l’embarcation. C’est l’occasion pour vous de poser un maximum de questions sur le fonctionnement du bateau. Même si vous avez l’habitude de naviguer, chaque bateau est différent avec des modes de fonctionnement singuliers. Le point essentiel est de vérifier que tout fonctionne à bord : moteur, électricité, gréement, voiles… Prenez bien le temps de tout regarder, cela vous évitera de nombreuses déconvenues pendant votre navigation et au retour pour la restitution de la caution.

10. Bien gérer sa navigation

Une fois que votre préparation est terminée, c’est le moment d’embarquer ! Quand vous aurez sur la tête la casquette de capitaine, l’essentiel pour réussir votre croisière est de respecter les principales règles de sécurité et de navigation.

Lorsque vous faites escale au port, pensez à prévenir si possible la capitainerie avant votre arrivée pour réserver votre emplacement et vérifier la disponibilité. Si vous décidez de passer la nuit au mouillage faites une double amarre et plongez pour vérifier que l’ancre est bien accrochée.

N’oubliez pas de toujours adapter votre plan de navigation aux conditions météo qui devront être analysées chaque jour.

Comportez-vous en bon marin, sortez vos voiles, adaptez-les à la force du vent et sa direction et profitez au maximum de votre croisière.

Merci à Voiles et Voiliers pour cet article

Miami Boat Show 2024

Miami Boat Show 2024

Cette année le Miami Boat Show 2024 va se dérouler du 14 au 18 février 2024. Venez découvrir le bateau de vos rêves lors de ce salon nautique exceptionnel !

lire plus
×